Auto-Entrepreneur : les avantages et inconvénients du statut

L’autoentrepreneur est un statut créé dans le but de favoriser la création d’entreprise. Ce dernier présente des avantages et des inconvénients qui ne sont pas à négliger. Découvrez ici plus d’information au sujet de ce statut.

Les avantages du statut d’autoentrepreneur

Le statut d’autoentrepreneur offre des avantages sur le processus de création, les obligations comptables, fiscales et sociales, etc. Voici des détails sur ces bienfaits.

A lire également : Comment changer son statut sur LinkedIn ?

Une procédure administrative simplifiée

Pour devenir autoentrepreneur, il faut créer une entreprise personnelle. La loi facilite alors la procédure de création de cette dernière. Un site internet a été créé pour la cause et vous pouvez depuis votre maison obtenir ce statut.

Cela ne vous coûtera quasiment rien, car il n’y a pas de frais à payer. Vous n’aurez pas à soumettre un statut comme les autres entreprises. Fournissez une copie de votre pièce d’identité, un justificatif de domicile et une attestation de non-condamnation et le tour est joué.

Lire également : Quels statuts pour payer moins de charge ? Choississez bien le statut de votre entreprise

Une comptabilité simplifiée

L’autoentrepreneur bénéficie d’une comptabilité allégée. Celui-ci n’est pas vu comme un grand générateur de flux comptable. Pour cette raison, il ne serait pas important de lui demander de fournir une paperasse. Ce dernier peut tenir lui-même sa comptabilité en ayant un livre d’achat et un registre de recette. À l’aide des deux il pourra dégager son bénéfice annuel qui sera imposé.

Une exonération de TVA

Un autoentrepreneur bénéficie d’une franchise en matière de TVA. Cette dernière consiste à ne pas facturer la TVA lorsque vous réalisez des activités en dessous du seuil défini par la loi. C’est un avantage pour eux, car sans facturation, ils ne peuvent pas faire une déclaration de TVA.

Les inconvénients du statut d’autoentrepreneur

autoentrepreneur

Malgré les multiples avantages dont jouit l’autoentrepreneur, ce statut possède des inconvénients. D’abord, l’autoentrepreneuriat est accessible aux très petites entreprises. La loi limite les personnes qui peuvent jouir de ce statut.

Un commerçant peut être qualifié d’autoentrepreneur si ce dernier réalise un chiffre d’affaires en dessous de 176 200 euros. Quant aux prestataires de services, le chiffre d’affaires ne doit pas excéder 72 500 euros l’an. Au-delà de ces chiffres, vous perdez le statut.

L’autre inconvénient de ce statut est l’impossibilité de déduction des charges liées à l’activité. L’autoentrepreneur n’est pas autorisé à déduire les charges de l’activité pour la détermination du montant imposable. Celui-ci est directement imposé sur le montant du chiffre d’affaires sans aucune déduction.

Toutefois, avant d’appliquer le taux d’impôt, le fisc effectue un abattement forfaitaire en guise de charge professionnelle. Aussi, la dotation aux amortissements de bien n’est pas autorisée dans ce statut.