Amado Carrillo Fuentes ( El señor de los cielos) : qui était-ce ?

El señor de los cielos de son vrai nom Amando Carrillo Fuentes est l’un des trafiquants de drogue les plus connu au Mexique dans les années 90 ayant amassé une fortune d’environ vingt-cinq milliards de dollars. Présumé mort lors d’une opération chirurgicale, certains pensent qu’il serait toujours vivant.

Le seigneur des cieux a bâti le premier syndicat narcotique reconnu avec d’autres narcotrafiquants tels que Diego Luna, Pablo escobar, son oncle Ernesto et bien d’autres. Alors, qui était Amado Carrillo Fuentes ? Découvrez cela dans cet article.

A lire également : Comment convertir video Youtube en Mp4 ?

Le seigneur des cieux

Comme pratiquement tous les grands trafiquants de drogue de sa génération Amado Carrillo Fuentes était originaire de l’État de Sinaloa, un état du nord-ouest du Mexique dont les frontières occidentales accueillent les vagues du golfe de Cortez et les frontières orientales se terminent dans les hautes terres de la Sierra Madre Occidental.

C’est une région rude et difficile, peuplée d’éleveurs aux visages burinés par le temps et de fermiers qui, pendant près d’un siècle, ont représenté l’échelon inférieur du commerce de la marijuana et de l’opium dans l’hémisphère occidental. Amado et ses dix frères et sœurs ont grandi dans un petit village situé dans la brousse, juste au nord de Navalato.

A lire également : Comment fonctionne Verisure sans abonnement ?

Comme beaucoup de ses camarades futurs caïds, la famille d’Amado était impliquée d’une manière ou d’une autre dans le trafic de drogue depuis bien longtemps. À l’époque, c’était un business plus modeste, de petits fermiers vendaient de l’opium et de l’herbe à de petits trafiquants qui apportaient la marchandise au nord de la frontière. Mais grâce à l’explosion de la demande de marijuana à la fin des années 1960 et à la fermeture en 1972 du principal pipeline d’héroïne turque entre l’Europe et New York, l’économie illicite de Sinaloa est en plein essor au Mexique.

Il était donc utile que l’oncle d’Amado soit l’un de ces trafiquants. Brute meurtrière, Ernesto Fonseca Carrillo, plus connu sous le nom de Don Neto, était, dans les années 1980, un partenaire clé du réseau de trafic souvent appelé le Cartel de Guadalajara. On assiste ainsi à un boom de la cocaïne. C’est ainsi que les trafiquants mexicains s’éloignent de la drogue et commence à transporter la cocaïne en Colombie.

Amado Carrillo Fuentes ( El señor de los cielos) qui était-ce

Cet argent gagné grâce au trafic va donc corrompre toue la société parce que de nombreuses personnes et autorités étaient impliquées à ce trafic.

Cependant, Amado était un innovateur à part entière. En effet, ce narco a modernisé le transport de la drogue et procédant au transport par avion. Il a commencé à superviser des grandes flottes d’avions. C’est cela qui lui a valu le nom de « el señor de los cielos » : le Seigneur des cieux, et l’a rendu très riche. Il avait suffisamment de l’argent pour se mettre les politiciens, les juges et les policiers en poche.

Le paysage criminel mexicain ayant changé à la fin des années 1980, après l’éclatement de la vieille garde à Guadalajara, Amado s’est installé à Ciudad Juárez, une ville désertique tentaculaire située de l’autre côté du Río Grande, près d’El Paso, au Texas.

Amado Carrillo Fuentes : près à tout pour s’en sortir

En 1997, le plus grand combattant du trafic de drogue au Mexique va mettre en mal la stabilité du seigneur des cieux avec l’arrestation de Jesús Héctor Gutierrez Rebollo. En effet, Ernesto Zedillo a été nommé général de la lutte contre la drogue et  travaillait en collaboration avec la DEA pour démanteler ce réseau de trafiquants de drogue.

Le but étant d’éliminer tous les membres corrompus, Washington avait soutenu ce dernier. Toutefois, en Février 1997, la DEA et le staff de Washington  ont été surpris de constater que le général a été soudainement démis de ses fonctions, et encore plus le jour suivant lorsque les autorités mexicaines ont annoncé que Gutierrez Rebollo avait été arrêté pour avoir reçu des pots-de-vin d’un certain Amado Carrillo Fuentes.

À ce moment, Amado qui est l’un des principaux visages du trafic de drogue au Mexique est sous le feu des projecteurs, il est dont exposé et prêt à tout pour disparaître de la circulation. L’alternative pour lui était de procéder à une intervention chirurgicale pour changer d’apparence.

En juillet 1997 le narco s’enregistre sous un faux nom dans un hôpital huppé de Mexico City pour son intervention lors de laquelle il aurait succombé à une dose de sédatifs et létal anesthésiants.