Orthodontie : soins dentaires pour corriger la position des dents

De nombreux adultes souffrent d’un mauvais alignement de dents. Cela constitue pour eux une source de complexes et de mal-être. Heureusement, il existe un certain nombre de solutions, dont le traitement orthodontique. Ce dernier permet d’aligner les dents sans recourir à l’appareil traditionnel. En savoir plus sur l’orthodontie.

Pourquoi recourir à l’orthodontie ?

L’orthodontie est une spécialité de la médecine dentaire ayant pour objectif d’optimiser l’apparence des dents et la fonction de la dentition. Le traitement passe par la modification de la position des mâchoires et des dents.

A lire en complément : Les couches Pampers pour prématurés : un choix indispensable pour les parents

Selon le résultat du sondage réalisé par Harris Interractive, presque la plupart des Français pensent que l’orthodontie permet d’avoir des dents bien alignées. Le fait de procéder à ce traitement permet non seulement d’améliorer l’apparence dentaire, mais également d’avoir un bon état de santé.

Le traitement orthodontique présente un certain nombre d’avantages. Du fait que les dents sont bien alignées, elles assurent ainsi une bonne mastication des aliments. Cela garantit une bonne digestion. De plus, le traitement permet d’éviter le grincement des dents, connu également sous le nom de bruxisme. Par conséquent, l’émail des dents a tendance à s’user moins vite.

A découvrir également : Trouver une pharmacie de quartier à Paris pour une meilleure santé

Par ailleurs, l’alignement des dents rend plus facile l’hygiène bucco-dentaire. L’individu peut ainsi prévenir les caries. L’orthodontie permet également d’éviter les déchaussements dentaires.

Dans quel cas procéder à un traitement d’orthodontie ?

La consultation d’un chirurgien-dentiste ou d’un orthodontiste est indispensable pour savoir si les dents ont besoin d’un traitement d’orthodontie. Dans ce cas de figure, le professionnel de santé procède à un diagnostic en se basant sur un examen clinique, des radiographies et des modèles de plâtre et en  prenant en compte les antécédents médicaux et dentaires.

Le traitement orthodontique est notamment utile dans l’un des cas suivants :

  • Quand les dents supérieures cachent trop les dents inférieures : c’est le recouvrement vertical ;
  • Quand les supérieurs sont en arrière des dents inférieures : c’est le prognathisme ;
  • Quand les dents n’entrent pas en contact quand les mâchoires sont fermées : c’est la béance ;
  • Quand il existe un écartement naturel entre les dents : c’est le diastème ;
  • Quand les dents se chevauchent ;
  • Quand le milieu de la mâchoire inférieure n’est pas aligné avec le milieu de la mâchoire supérieure.

Comment fonctionne un traitement orthodontique ?

Il existe plusieurs types d’appareils qui permettent d’aligner les dents.

Les appareils fixes

Lors du traitement d’orthodontie, le professionnel de santé peut être amené à utiliser un appareil fixe. Celui-ci peut être :

  • Un appareil orthodontique: les plus utilisés sont les fils ou arcs, les bagues et les brackets. Ces trois éléments permettent d’enserrer les dents afin qu’elles puissent prendre leur position ;
  • Un appareil spécial fixe, qui s’utilise pour éviter l’interposition de la langue et la succion du pouce ;
  • Un mainteneur d’espace, qui se pose après le départ d’une dent de lait. Elle sert à maintenir l’espace entre les dents jusqu’à la pousse de la nouvelle dent.

Les appareils mobiles

Outre les appareils fixes, le traitement orthodontique peut également être réalisé avec des appareils mobiles :

  • L’aligneur, servant à déplacer les dents. Il fonctionne de la même manière que les appareils fixes ;
  • Le mainteneur d’espace amovible, qui fonctionne au même titre que le mainteneur fixe ;
  • L’appareil de repositionnement de la mâchoire, appelé également gouttière : il se pose sur la mâchoire supérieure ou sur la mâchoire inférieure. Cet appareil permet de repositionner les mâchoires ;
  • L’écarteur palatin, un équipement servant à l’élargissement de l’arcade de la mâchoire supérieure ;
  • L’appareil de contention, qui se fixe sur le palais. Grâce à celui-ci, les dents corrigées ne peuvent plus revenir à leur position initiale.

Quel est le prix d’un traitement orthodontique ?

Le prix d’un traitement orthodontique varie entre 600 € et 1 200 €. Ce prix dépend de la complexité de l’opération, selon la méthode employée et aussi sa durée. Il est à préciser que les traitements d’orthodontie et les traitements d’orthopédie dento-faciale sont remboursés par l’Assurance Maladie à hauteur de 70 % ou 100 % sous certaines conditions.

Les différents types d’appareils orthodontiques : choisir le bon pour vous

Il existe différents types d’appareils orthodontiques, qui ont chacun leurs avantages et inconvénients. Le premier type est l’appareil dentaire classique : il s’agit de l’ensemble des bagues métalliques collées sur les dents avec un fil reliant chaque bague pour exercer une pression sur les dents afin qu’elles prennent la bonne position. Cet appareil est très efficace mais peut parfois être inconfortable.

Le deuxième type, plus discret, est l’appareil Invisalign : c’est un aligneur transparent amovible qui se pose comme une gouttière sur les dents. Il possède plusieurs avantages comme sa discrétion et le fait que le patient puisse retirer son appareil lorsqu’il mange ou se brosse les dents.

Il y a aussi le troisième type, appelé appareil lingual : il fonctionne exactement comme l’appareillage classique mais au lieu des bagues externes placées, celles-ci sont fixées à la face interne des dents. Cette technique permet une grande discrétion tout en étant aussi efficace que l’appareillage traditionnel.

Le dernier type est appelé traitement accéléré. Il utilise des forces biologiques pour faire bouger rapidement les racines dentaires grâce à la technologie Propel®. Ce traitement réduit considérablement la durée du port de l’appareillage même si cela dépend toujours du cas spécifique du patient.

Chacun de ces types a ses propres particularités et demandera une consultation chez votre praticien pour savoir lequel sera le mieux adapté à votre cas.

Les précautions à prendre pendant un traitement orthodontique pour éviter les complications

L’installation d’un appareil orthodontique peut entraîner un ajustement progressif de la mâchoire et des dents. Pour éviter les complications, pensez à bien prendre certaines précautions au cours du traitement.

Le brossage régulier des dents reste une étape importante pour garantir l’hygiène bucco-dentaire. Il est primordial que la brosse à dents touche toutes les surfaces dentaires, notamment celles situées autour des bagues métalliques ou linguales.

Les fils qui relient vos bagues doivent être maintenus en bon état. Ne manquez pas votre rendez-vous chez le praticien pour changer les élastiques et resserrer le fil si nécessaire.

Il sera aussi conseillé aux patients portant un appareil orthodontique de faire attention à leur alimentation : évitez les aliments collants comme le chewing-gum ou les caramels qui peuvent endommager votre appareillage et augmenter la plaque dentaire. Certains jeux tels que jouer avec ses bagues sont parfois pratiqués involontairement par certains patients pendant leur traitement, mais cela peut entraîner des déplacements indésirables. Il faut absolument éviter cette habitude.

Il y a aussi quelques mesures supplémentaires à bien prendre en compte lorsqu’on porte un appareil dentaire Lingual ou Incognito™ : Évitez autant que possible tout contact direct entre la langue et la face interne des dents où sont positionnées ces attaches linguales invisibles, réduisez temporairement vos activités sportives intenses afin de limiter tout risque accidentel sur l’arcade supérieure, et appliquez de la cire orthodontique sur les attaches qui vous gênent au début du traitement en attendant que l’adaptation soit totale.

Le respect de ces précautions est essentiel pour limiter le risque d’infections ou autres complications susceptibles de ralentir le traitement orthodontique et éventuellement aggraver la situation dentaire du patient. Pensez à bien mesurer les mesures à prendre avant de commencer un traitement et d’en discuter avec votre praticien afin qu’il puisse adapter ses recommandations spécifiquement à votre cas.