Quels projets simples pour débuter en tricot ?

Activité économique pour certains et loisir pour d’autres, le tricot réduit le stress, l’anxiété et booste l’estime de soi. La pratique de cet art textile intemporel peut sembler intimidante pour les novices, mais elle est pourtant à la portée de tout le monde. Il suffit d’apprendre les bases et d’avoir les outils appropriés pour créer des pièces uniques. Si vous commencez le tricotage, voici des projets simples pour vous exercer.

L’écharpe, le projet idéal pour commencer le tricot

Pour confectionner une écharpe, il vous suffit de monter les mailles sur une aiguille et de tricoter en aller-retour pour atteindre la longueur désirée. La création de cette pièce implique des gestes simples. C’est pour cela qu’elle est un projet parfait pour se lancer. Vous n’avez pas besoin de maîtriser des techniques complexes (diminutions, tricots en rond…) pour vous en sortir.

A voir aussi : Les meilleures offres de croisières MSC

Vous devez toutefois y consacrer le temps nécessaire (environ vingt heures pour une écharpe de dimension moyenne avec un fil standard) pour avoir un résultat satisfaisant. Le choix des aiguilles est aussi utile pour définir la taille des mailles et cela impacte votre vitesse de progression. Si elles sont épaisses, le tricotage est rapide.

En cas d’erreur (mailles mal placées par exemple), il vous suffit de défaire la partie concernée et de reprendre le travail. N’oubliez pas d’ajouter le point mousse à votre création pour empêcher les bords de l’écharpe de s’enrouler.

A lire aussi : Qu'est-ce que le Tchi ?

Après quelques semaines de pratique, recherchez des inspirations pour confectionner des modèles de grandes marques. Il existe des plateformes spécialisées sur lesquelles vous pouvez trouver différents patrons. Téléchargez-les et lancez-vous avec ces modèles gratuits pour tricot afin de peaufiner votre technique.

patrons tricot

Tricotez un bonnet pour débuter

Le tricotage d’un bonnet est moins laborieux que la création d’une écharpe. Cela en fait un choix encore plus indiqué pour les débutants. Vous pouvez opter pour les modèles classique ou oversize, avec ou sans revers selon vos envies. Commencez par mesurer votre tour de tête et soustrayez entre 4 et 6 cm du résultat obtenu pour trouver la taille réelle du bonnet. Ce calcul est nécessaire pour prévoir l’ajustement de la matière en fonction de sa flexibilité.

Vous avez besoin d’aiguilles droites et d’une laine épaisse pour la confection. Faites le nombre de mailles qui correspond à votre tour de tête, puis tricotez un rectangle. Réduisez le nombre de démêlés de façon progressive à chaque rangée pour former un cône ou un rond. Passez enfin le fil à travers les dernières mailles pour resserrer le haut de votre pièce et lui donner la forme souhaitée. Vous pouvez aussi coudre les côtés avec discrétion pour ajouter une note de personnalisation à l’accessoire.

La création de sous-verres : un bon moyen pour débuter

La fabrication de sous-verres nécessite de la créativité et l’utilisation d’un matériel précis. C’est un projet simple qui offre une introduction parfaite à l’art du tricotage.

Pour les débutants, les aiguilles à tricoter de taille moyenne et les fils de coton ou de laine sont les meilleurs choix, car ils sont faciles à manipuler. Optez aussi pour un motif simple (point de jersey ou point mousse) pour apprendre les techniques de base du tricotage. Avec ces éléments, montez les mailles (une série de boucles sur l’aiguille) et suivez le motif choisi pour tricoter chaque rangée.

Étant donné que les sous-verres ont souvent une petite taille, ils sont parfaits pour permettre aux novices de se familiariser avec le tricotage sans contraintes. Au fur et à mesure que vous progressez, osez des expériences plus audacieuses avec des motifs complexes pour ces pièces. En fonction de votre niveau de pratique et de vos goûts, vous pouvez aussi tenter un changement de couleur ou d’autres options de personnalisation. Pourquoi ne pas essayer des bordures au crochet ou des broderies fines pour une touche originale ?

La confection d’un snood en tricot

Pour la confection du snood, il vous suffit de maîtriser les torsades et de choisir entre les modèles disponibles (à forme large pour un style ample ou ajusté pour plus de chaleur).

Il existe des motifs fantaisistes qui peuvent vous permettre d’avoir une pièce plus volumineuse, mais une conception simple (avec un point mousse par exemple) est plus indiquée pour les novices. Choisissez toujours une laine de bonne qualité pour avoir un snood confortable et sans risque de bouloches. Priorisez donc les fibres naturelles douces comme le baby alpaga ou la laine mérinos superfine qui limite les irritations.

Pour la phase de conception proprement dite, créez un échantillon pour déterminer le nombre de mailles nécessaires. Réalisez ensuite un patron avec une hauteur variable selon l’épaisseur désirée.

Les finitions doivent être soignées pour donner un aspect sans couture au vêtement. Vous pouvez par exemple faire un grafting sur le bord. Cette technique nécessite de plier le snood en deux et de piquer l’arrière vers l’avant dans la première maille du bord gauche. Reprenez ce processus en sens inverse pour la partie droite du vêtement. Faites une alternance pendant que vous resserrez doucement la couture pour aligner les mailles et faites-y entrer les fils.

tricotage mitaines

Fabriquez des mitaines : une introduction au tricot en rond

Pour le tricotage de mitaines confortables, plusieurs techniques et choix de modèles s’offrent aux débutants. Le type de laine a cependant un grand impact sur le résultat. La laine mérinos est reconnue pour sa chaleur, mais les fibres synthétiques ou les mélanges peuvent également convenir. La forme fine est aussi un bon choix, mais elle nécessite de doubler le tissu pour augmenter l’épaisseur et l’isolation des mitaines.

Au moment du tricotage, utilisez un point dense (de riz ou de blé) pour améliorer la capacité de rétention de chaleur de la pièce. Faites un bon serrage et ajoutez une doublure en laine si vous le souhaitez.

Un poignet plus long empêche le transfert de température (chaleur ou froid), tandis qu’un bord côtelé assure un ajustement serré. Si vous préférez un modèle polyvalent, optez pour les mitaines convertibles. Elles offrent la possibilité de rabattre le capuchon pour couvrir les doigts si la température est très basse. Suivez ces instructions étape par étape et laissez votre créativité s’exprimer.