Comment calculer les places de stationnement ?

Souhaitez-vous savoir le calcul des places de stationnement ? Pour bien faire le calcul des places de stationnement, vous devez prendre en compte les voies de circulation pour les personnes à mobilité réduite.

En dehors de cela, il y a certains critères de calcul qu’il faut respecter. Découvrez ici comment calculer une place de parking.

A voir aussi : Les avantages d'une révision auto régulière pour la longévité de votre véhicule

Déterminer les paramètres de base pour calculer une place de stationnement

Pour faire le calcul du nombre de stationnements, il faut se baser sur la surface du plancher. Cela se fait pour tout type de stationnement sauf pour le logement.

La surface de plancher regroupe les surfaces qui sont principalement utiles, la superficie de dégagement et les surfaces de construction. Vous ne devez pas prendre en compte les aires de dégagement attribuées au stationnement.

A lire également : Comment convertir les chevaux fiscaux en chevaux DIN ?

Les entrepôts qui ne sont pas aussi ouverts au public ne sont pas dans le lot. Lorsque vous déterminez les paramètres de base, vous allez faire le calcul sur la base de ces paramètres.

Prendre en compte la construction pour calculer une place de stationnement

Pour calculer les places de stationnement, vous devez prendre en compte la nature de l’immeuble. Si la construction est de type habitat individuel avec un changement de destination, vous devez prévoir deux places pour le parking.

Dans le cas où cela serait une habitation collective avec un changement de destination, vous allez réserver deux places sur le lot individuel. Alors, un parking pour 60 m² de construction avec un minimum d’une place par logement.

Dans certains cas, il y a des personnes âgées, il faudra prévoir un véhicule par logement. En ce qui concerne les habitations à caractère professionnel, vous allez devoir tenir compte de vos besoins pour définir le nombre de places de stationnement, vous aurez besoin.

À ce niveau, vous aurez un parking pour le stationnement des véhicules de service et la personne qui vous rend visite.

Aussi, le trafic journalier est un facteur à prendre au sérieux dans le calcul de la place de stationnement. Tout compte fait, il est bien de prévoir 25 m² pour une place de parking.

Cela servira pour le stationnement du véhicule et la voie de circulation. Les réglementations pour calculer une place de stationnement pour les personnes en mobilité réduite sont différentes.

Délimiter les places de stationnement

Lorsque vous allez définir les places selon les méthodes de calcul, vous avez délimité chaque place. Pour cela, vous avez la possibilité d’utiliser le marquage au sol bleu.

Cela indique que le stationnement sur le parking est possible, mais dans une durée limitée. Ainsi, vous allez vous stationner lorsque vous ne voulez pas tarder ou faire une course rapide.

Calculer le nombre de places de stationnement requis en fonction de l’affluence

Une fois que vous avez délimité les places de stationnement, il faut savoir combien de places sont nécessaires pour votre parking. Pour cela, vous devez prendre en compte l’affluence moyenne et maximale du lieu concerné. Effectivement, plus la fréquentation est primordiale, plus le nombre de places doit être élevé.

Il existe une méthode simple pour calculer le nombre de places requis en fonction de l’affluence :
• Il faut mesurer la surface totale disponible pour le stationnement.
• Il faut diviser cette surface par un coefficient qui varie selon l’utilisation du parking (ex : 1 si c’est résidentiel ou 0,5 s’il s’agit d’un centre commercial).
• Ce résultat doit ensuite être multiplié par le nombre moyen et maximal des visiteurs dans une journée.

Par exemple : Si votre parking a une superficie totale de 100 m² et qu’il est destiné à un petit supermarché dont la capacité journalière moyenne est estimée à environ 500 personnes avec un maximum pouvant atteindre jusqu’à 1000 personnes. Le coefficient dans ce cas sera fixé à 0,5 car il s’agit d’un commerce. La formule sera donc comme suit :

Dans cet exemple, le nombre total de places nécessaires pour ce parking serait de 300. Il faut donc prévoir cette quantité d’emplacements pour accueillir les clients du supermarché. N’oubliez pas que cela est une estimation basée sur des chiffres moyens et qu’il sera important de réajuster en fonction de la réalité observée.

En suivant cette méthode simple, vous pouvez être sûr(e) que votre parking aura suffisamment de places disponibles pour tous les visiteurs selon leur affluence quotidienne.

Adapter les places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite

En plus de déterminer le nombre total de places nécessaires pour accueillir les visiteurs, il faut que les places réservées représentent au moins 2% du total des places disponibles pour les véhicules. Cette estimation peut varier en fonction de plusieurs critères :

• La taille et la capacité du parking
• L’affluence quotidienne moyenne et maximale
• Le type d’établissement concerné (ex : hôpital ou centre commercial)

Exemple 1 : Pour un parking avec une superficie totale disponible de 1000 m² destinée à un supermarché comptabilisant une affluence journalière moyenne estimée à environ 2000 personnes avec un maximum pouvant atteindre jusqu’à 3000 personnes et qui a besoin de se conformer aux normes locales prévoyant qu’il y ait une place réservée par tranche complète ou partielle supérieure à vingt-quatre espaces sur son terrain. Dans ce cas-là, vous pouvez procéder comme suit :

Nombre total des emplacements = Superficie disponible ÷ Coefficient x Affluence journalière Total*

Nombre minimum de places réservées pour PMR = Nombre total des emplacements x Pourcentage minimal obligatoire

Dans cet exemple, le nombre minimum de places réservées doit être d’au moins 200, soit un peu plus de 2% du nombre total des emplacements disponibles. Bien sûr, il est possible d’en prévoir davantage en fonction des besoins spécifiques et pour assurer une accessibilité optimale à tous les visiteurs.

Exemple 2 : Pour un parking avec une superficie totale disponible estimée à environ 500 m² destinée à un cabinet médical comptabilisant une affluence journalière moyenne estimée à environ 60 personnes et qui a besoin de se conformer aux normes locales prévoyant qu’il y ait au moins une place réservée par tranche complète ou partielle supérieure ou égale à quatre espaces sur son terrain. Dans ce cas-là, vous pouvez procéder comme suit :

Nombre total des emplacements = Superficie disponible ÷ Coefficient x Affluence journalièreTotal*

Nombre minimum de places réservées pour PMR = Nombre total des emplacements x Pourcentage minimal obligatoire

Dans cet exemple, le nombre minimum de places réservées pour PMR doit être d’au moins 6, soit 2% du nombre total des emplacements disponibles mais il est possible de prévoir plus en fonction des besoins.

L’adaptation des places de stationnement aux personnes à mobilité réduite est un élément essentiel à prendre en compte lors du calcul du nombre total des emplacements nécessaires pour votre parking. Il faut que les parkings respectent la réglementation en vigueur dans leur pays afin d’assurer une accessibilité optimale pour tous les visiteurs.