Comment ça se passe quand on fait une fausse couche ?

Faire face à une fin spontanée de grossesse est sans doute une épreuve assez difficile à surmonter pour un couple. Dans certains cas, un suivi psychologique est même nécessaire pour aider la femme malheureuse à s’en remettre. Voici l’essentiel à savoir sur une fausse couche.

Quelles sont les manifestations d’une fausse couche ?

Alors que la femme passait de merveilleux jours en compagnie de son futur bébé, elle aperçoit des pertes de sang vaginales dénommées « métrorragies ». Les saignements sont abondants, mais aussi légers avec une teinte brunâtre ou rouge vif. Certaines femmes ressentent des crampes semblables à des contractions utérines.

Lire également : Les culottes menstruelles : comment bien les choisir ?

Les principaux signes de grossesses peuvent également disparaître, à l’instar des nausées ou encore des seins détendus. Vous pouvez également ressentir des douleurs pelviennes, des crampes pelviennes et des lombalgies. Toutefois, il faut noter qu’un saignement en début de grossesse n’implique pas forcément une fausse couche.

Cette dernière s’apparente en réalité à une série de douleurs accompagnée de saignements. En revanche, dans certains cas particuliers, la femme ne remarque aucun signe annonciateur.

A lire également : C’est quoi le stress ?

À quel niveau de grossesse peut-elle survenir ?

L’interruption spontanée apparaît avant les six mois de la grossesse et implique l’expulsion d’un fœtus non viable. Dans la plupart des cas, la perte de l’enfant a lieu dans le premier trimestre de la grossesse. Mais quelles précautions prendre suite à une fausse couche ?

Dans l’optique de réduire les risques d’infection, les médecins recommandent l’abstinence sexuelle, de même que l’usage des tampons hygiéniques durant les deux semaines suivantes.

En cas d’apparition de saignements abondants ou de douleurs aiguës, une fausse couche peut s’avérer assez difficile à gérer sur le plan émotionnel. N’hésitez pas à solliciter les services d’un psychologue en plus de votre médecin.

Déroulement d’une fausse couche après trois mois de grossesse

Si une fausse couche surgit après le premier trimestre, il est indispensable de se faire hospitaliser, car vous ne serez sans doute pas à l’abri des risques d’hémorragie. En ce qui concerne l’opération de rejet, elle a lieu sous péridurale ou anesthésie générale.

Quelles sont les éventuelles causes d’une fausse couche ?

Généralement, la cause d’une fausse couche est totalement accidentelle. Dans 80 % des cas, l’œuf affiche des anomalies chromosomiques, ce qui entraîne un arrêt spontané de la grossesse.

Dans d’autres cas, le phénomène est favorisé par les infections comme la listériose ou la toxoplasmose qui affecte le fœtus. Certaines fausses couches sont également dues à une malformation relative à une insuffisance hormonale ou à l’utérus.