Quels sont les prêts immobiliers ?

Pour vous octroyer un bien immobilier, vous avez besoin dans certains cas de faire un prêt. Cet état de choses ne se fait pas à la légère. Vous devez connaître les divers types de prêt avant de faire un choix.

Le prêt libre

Le prêt libre est le plus connu d’entre tous. Il peut être obtenu par tous et est sans contraintes. Pour ce type de prêt, les mensualités que vous versez amorti une partie du capital. Aussi, les frais de l’assurance et les intérêts du crédit immobilier sont aussi couverts en partie. Il offre une échéance au cours de laquelle vous devez totalement effectuer le remboursement.

A lire aussi : Achat immobilier : Comparaison entre l'achat dans le neuf et dans l'ancien

Le prêt in fine

Ce type de prêt est réservé uniquement aux investisseurs. Il n’est aussi octroyé que lorsque le projet immobilier vise la location. Il confère de nombreux avantages aux investisseurs. Ils bénéficient en effet de certaines réductions d’impôt. Cependant, si vous devez avoir un capital de départ bloqué à la banque. Ce dernier restera ainsi jusqu’à ce que le prêt soit remboursé.

Avec le prêt in fine, ce ne sont pas les mensualités qui font office d’amortisseurs. Il doit y avoir un placement de produit destiné au remboursement.

A voir aussi : Avantages indéniables de l'achat d'une maison par rapport à la location

Le prêt relais

Le prêt relais fait partie des prêts immobiliers qui offrent des taux très faibles. Vous pouvez l’utiliser lorsque vous avez une maison à vendre et que vous souhaitez en acquérir une autre. Sa durée varie de 12 mois à 24 mois. Il n’est pas amortissable et vous ne payez pas d’intérêts. Ces derniers sont directement prélevés de lors de la vente de votre ancien logement.

Le prêt PAS

Le prêt d’accession sociale est généralement, accordé à ceux qui sont en mesure de financer l’achat d’un bien en plus d’autres frais. Avec lui, vous pouvez recourir aux APL et bénéficiaires de réduction sur certaines dépenses.

Le prêt conventionné

Ce prêt est plus souple que son précédent. C’est-à-dire qu’il est sans condition et vous permet d’ouvrir les droits aux APL. Vous pouvez vous en servir pour couvrir tous les frais liés à votre nouveau bien immobilier.

Le prêt à taux zéro

Il est utile dans le cas de l’achat d’un premier logement. La plupart du temps, on l’octroie pour les acquisitions neuves. Cependant, vous pouvez aussi l’obtenir pour un bien ancien tout en respectant certaines conditions.

Le prêt épargne logement

On l’alloue aux emprunteurs salariés et leur permet de financer l’établissement d’une partie de la résidence principale. Pour y avoir accès, vous devez avoir au préalable un Plan Epargne Logement.

Le prêt action logement

Il permet lui aussi aux salariés de s’acheter un bien immobilier. Ici, l’emprunteur et son employeur doivent remplir certaines conditions.

Le prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire, quant à lui, est une solution pour les propriétaires souhaitant contracter un crédit. Le bien immobilier en question sert alors de garantie pour l’organisme financier qui prête l’argent. Cette garantie permet d’avoir des conditions avantageuses, comme des taux d’intérêts plus bas ou encore la possibilité d’emprunter sur une durée plus longue.

Il faut être conscient que le prêt hypothécaire comporte aussi des risques importants. En effet, si jamais l’emprunteur ne peut pas rembourser sa dette à temps, le bien immobilier sera saisi par la banque et vendu aux enchères publiques afin de récupérer les fonds manquants.

Pensez à bien prendre toutes les précautions nécessaires avant de vous décider pour ce type de crédit. Pensez à bien faire appel à un spécialiste du domaine et/ou à votre conseiller financier pour obtenir tous les renseignements nécessaires concernant cette option.

Chaque type de prêt immobilier répond à des besoins différents et possède ses propres caractéristiques. Pensez à bien connaître ces éléments afin de pouvoir choisir celui qui correspondra le mieux à vos attentes et surtout dans lequel vous vous sentirez confortable financièrement parlant.

Le prêt viager hypothécaire

Un autre type de prêt immobilier est le prêt viager hypothécaire. Celui-ci s’adresse aux personnes âgées de plus de 65 ans et qui possèdent un bien immobilier. Ce prêt permet à l’emprunteur d’obtenir une somme d’argent sans avoir à quitter son domicile ni à rembourser les intérêts pendant toute la durée du contrat.

Le prêt viager hypothécaire fonctionne selon un principe simple : l’organisme financier prête une somme d’argent correspondant à une fraction de la valeur du bien immobilier, lequel sera ensuite vendu par ses héritiers pour rembourser la dette après le décès de l’emprunteur. Cette solution peut être intéressante pour les seniors ayant besoin de liquidités immédiates sans se soucier des charges financières mensuelles.

Il faut savoir que ce type de crédit comporte certains risques, comme celui lié au montant élevé des intérêts sur le long terme, ainsi qu’à la revente du bien en cas de défaillance ou d’impossibilité des héritiers à rembourser leur dette.

Si vous êtes propriétaire et que vous pensez opter pour ce genre d’emprunt, n’hésitez pas à recueillir toutes les informations nécessaires auprès d’un conseiller spécialisé dans ces types de contrats, afin que vous puissiez prendre votre décision en connaissance de cause et surtout selon vos besoins spécifiques.