Comment faire la plomberie dans une maison neuve ?

L’utilisation de l’eau est indispensable dans chaque habitation. Pour cela, une maison construite nouvellement a besoin d’être rattachée à un réseau sanitaire afin de bénéficier d’un système de plomberie. Découvrez à travers ce texte les différentes étapes qui vous aideront dans les travaux de plomberie dans votre maison.

La plomberie d’une maison neuve : que savoir ?

Les différents travaux liés à la plomberie d’une maison se font en plusieurs étapes distinctes. Avant de se lancer dans des tâches de plomberie, il est important de prendre certaines précautions. La première disposition est le raccordement de la parcelle au réseau sanitaire. Cette jonction se fait tant pour l’eau courante que pour les eaux usées.

A lire aussi : Quel est le meilleur système de climatisation à adopter pour son foyer ?

C’est une disposition obligatoire favorisant la viabilité de votre nouvelle maison. La deuxième disposition est le remplissage des fosses septiques, pour prévenir les cas de débordement face à des intempéries. Il faut nécessairement creuser la fosse puis la rallier au vide sanitaire.

La troisième disposition consiste à déposer le plan des travaux de plomberie dans une mairie pour une autorisation avant le démarrage des activités.

A voir aussi : Découvrez tous les bénéfices d'un mode de vie écologique dans une maison respectueuse de l'environnement

Les travaux de plomberie proprement dits : l’eau froide

Lorsque la maison vient d’être construite, elle doit être rattachée au réseau public. C’est ce raccordement qui permettra aux occupants de l’habitation d’obtenir de l’eau froide et potable. C’est grâce à cette première liaison que les autres aspects des travaux de plomberie pourront être envisagés et exécutés. Ceux-ci prennent en compte les tuyaux, la nourrice ainsi que les toilettes.

Les travaux de plomberie liés à l’eau chaude et aux eaux usées

Une fois la nourrice mise en place, il faut à présent s’assurer que les tuyaux permettent de raccorder l’eau aux équipements de la maison. Il faut installer par la suite un dispositif favorisant la production d’eau chaude sanitaire. L’eau principale sera donc raccordée à l’appareil qui permet de produire l’eau chaude.

Ensuite, il faut prévoir une arrivée pour l’eau chaude et pour l’eau froide de sorte qu’elles parviennent à la nourrice pour être ensuite desservies dans toute la maison. Quant aux eaux usées, il faut un réseau d’évacuation qui peut être une fosse ou un réseau d’assainissement collectif.

Pour les maisons à étage, le collecteur d’eau usée se positionne dans un sens vertical puis est plongé dans une seconde évacuation ayant le même diamètre. Il pourra alors recevoir toutes les conduites provenant de chaque étage. Il sera par la suite facile d’acheminer les eaux usées par gravité jusqu’au collecteur.

Les autres travaux de plomberie à faire pour une maison neuve

Le plombier devra par ailleurs intervenir avant et pendant les travaux du plaquiste. L’eau courante qui arrive jusqu’au compteur doit être obligatoirement reliée à la maison. Cette liaison se fait dans la majeure partie des cas par le terrassier.

Il s’agit d’une arrivée principale munie d’une vanne. Les différents réseaux de plomberie devront être en tube PER ou en cuivre, si cela est nécessaire.

Les différents types de tuyaux à utiliser pour la plomberie d’une maison neuve

• Le cuivre est une option fiable et résistante, mais aussi l’une des plus coûteuses. Il offre une durée de vie très longue et convient parfaitement aux installations d’eau chaude sanitaire.

• Les tuyaux en PVC sont souvent utilisés pour les évacuations d’eau usée ou pluviale. Ils sont légers, peu coûteux et faciles à installer.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour choisir le type de tuyau approprié selon les besoins spécifiques du chantier.

Une fois le choix des tuyaux déterminé, il faudra ensuite procéder au raccordement des différentes pièces sanitaires. Cette étape nécessite une bonne connaissance en matière de plomberie ainsi que la maîtrise des différents raccords disponibles sur le marché.

Les raccords peuvent être réalisés avec différents matériaux comme l’acier inoxydable ou encore le laiton. Vous devez vous assurer que ces derniers soient compatibles avec les types de tuyaux choisis afin d’éviter tout risque de fuite ou autre problème.

En ce qui concerne la robinetterie, il existe aussi plusieurs options possibles selon les besoins du propriétaire. Les robinets mélangeurs sont actuellement très populaires car ils permettent un ajustement facile de la température et du débit d’eau. Les robinets thermostatiques quant à eux offrent une régulation automatique constante grâce à un système intégré.

N’oubliez pas que vous devez vérifier régulièrement votre installation pour éviter tout problème de plomberie. Une fuite ou un tuyau bouché peut rapidement causer des dégâts importants, d’où l’importance d’une maintenance régulière.

La réalisation de la plomberie dans une maison neuve est un processus complexe qui requiert le recours à un professionnel qualifié et expérimenté. Cela garantira une installation durable et conforme aux normes en vigueur. En suivant ces quelques conseils, vous pourrez profiter pleinement de vos installations sanitaires sans avoir à vous soucier des problèmes liés à la plomberie.

Les précautions à prendre pour éviter les fuites et les ruptures de canalisation

Lors de la réalisation de la plomberie dans une maison neuve, il faut prendre certaines précautions pour éviter les fuites et les ruptures des canalisations. Voici quelques conseils pratiques à suivre :

• Choisir des matériaux résistants : Il est recommandé d’opter pour des tuyaux en cuivre ou en PVC renforcé afin d’éviter toute détérioration prématurée due aux chocs ou à l’usure.

• Installer un système anti-gel : Dans les régions où le climat est rigoureux, il faut protéger vos canalisations contre le gel et l’eau stagnante.

• Vérifier régulièrement l’état des tuyaux : Il faut vérifier régulièrement que vos tuyaux ne présentent pas de fissures ou de bosses qui pourraient entraîner une rupture.

• Maintenir une pression d’eau adéquate : Une pression trop élevée peut endommager votre installation sanitaire et causer la rupture des canalisations.

Faire appel à un professionnel qualifié : Il faut détecter tout problème potentiel et y remédier avant qu’il ne devienne majeur.

• Faire attention lors du raccordement entre deux types différents : Lorsque vous raccordez deux types différents (cuivre et PVC par exemple), il faut bien respecter les normes en vigueur et ne pas forcer sur le raccord pour éviter toute fuite.

Éviter la formation de bouchons : Pour prévenir la formation de bouchons dans vos canalisations, vous pouvez utiliser des filtres anti-calcaires ainsi que des déboucheurs naturels ou chimiques pour nettoyer régulièrement vos tuyaux.

En suivant ces quelques conseils pratiques, vous pourrez garantir une bonne installation sanitaire chez vous et éviter tout risque potentiel d’inondation ou de rupture des canalisations. N’oubliez pas qu’une plomberie mal réalisée peut entraîner des coûts très élevés à long terme, alors prenez soin dès maintenant de votre installation sanitaire !