C’est quoi le poignet ?

Le poignet est une partie du corps humain qui se situe sur le membre supérieur. Il permet de faire aisément des mouvements avec la main et l’avant-bras.

Avec une anatomie complexe, il est sensible et peut être affecté par une maladie ou une fracture. Découvrez dans cet article la présentation du poignet.

A lire également : Quelle est la nouvelle adresse de Z-library ?

Quelle est l’anatomie du poignet ?

Le poignet permet l’articulation entre la main et l’avant-bras. Il présente une anatomie complexe  qui comporte dix os. Dans la petite base se trouve le radius et l’ulna.

Le lunatum et le scaphoïde se trouvent dans la première rangée y compris le triquénum et pisiforme. Dans la deuxième rangée du poignet, il y a l’hamatum, le capitatum,  le trapézoïde  et le trapèze.

A découvrir également : Dorothy Dandridge : biographie de l'actrice et chanteuse américaine

Ces différents os en combinaison assurent le bon fonctionnement du poignet et les différents mouvements possibles.

Le poignet est composé de l’articulation radio-carpienne et médio-carpienne. L’articulation radio-carpienne fait le lien entre l’extrémité du radius avec les os situés dans la rangée du carpe. Par contre, l’articulation médio-carpienne relie la rangée proximale à la carpe.

Physiologie du poignet ?

Les mouvements de la main se font grâce au poignet suivant plusieurs directions. Ainsi, avec votre poignet vous pouvez faire les mouvements tels que :

  • Le mouvement vers le haut : C’est lorsque vous tournez votre poignet vers le haut pendant un geste ou une activité. Il est également appelé l’extension.
  • Le mouvement vers le bas : C’est le mouvement effectué pour tourner la main vers le bas. Ce type de mouvement est aussi appelé la flexion.
  • Le mouvement latéral : Ce mouvement s’effectue pour tourner la main dans un sens latéral. Vous faites ce mouvement lorsque vous basculez votre main dans un sens latéral du haut vers le bas ou dans le sens contraire. Il s’agit de l’abduction et de l’adduction.

L’ensemble de ces mouvements permet aux humains de se sentir bien et de réaliser des tâches.

Quelles sont les pathologies du poignet ?

Le poignet peut  à tout moment être incapable d’assurer ces fonctions lorsqu’il  a un problème. De façon générale, le poignet est souvent confronté à la fracture ou à une maladie osseuse.

La fracture du poignet peut survenir lors d’un choc ou une chute sur la main. Elle peut toucher l’os carpien ou l’os scaphoïde. Dans ce cas, il faut des soins dans un centre de santé.

Parmi les pathologies les plus courantes du poignet, il y a la maladie de  Kienbock. Cette maladie est provoquée par la mort d’un tissu dans l’os du carpe.

Il y a aussi la pathologie ostéoporose  qui se manifeste par une perte de densité des os. Cette pathologie touche les personnes âgées ayant plus de soixante ans. Elle peut causer la fracture des os avec le temps.

Comment prévenir les blessures du poignet ?

Il faut prendre soin de son poignet pour éviter les blessures et pathologies qui peuvent y être liées. Pour cela, plusieurs mesures préventives sont à mettre en place.

Tout d’abord, il est nécessaire de faire des exercices réguliers pour renforcer les muscles du poignet. Les étirements permettent également d’améliorer la souplesse et l’élasticité des tendons.

Lorsqu’on pratique une activité physique ou sportive sollicitant le poignet, il est recommandé de porter une attelle ou un bandage afin d’apporter un soutien supplémentaire aux articulations.

Il faut veiller à adopter une bonne posture lorsqu’on travaille sur ordinateur ou avec des outils manuels. Le poignet doit être maintenu dans une position neutre pour éviter toute tension inutile. Réduire considérablement le risque de blessure au niveau du poignet tout en améliorant sa santé générale.

En cas de douleur persistante au niveau du poignet après avoir mis en place toutes ces mesures préventives mentionnées ci-dessus, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant afin qu’il vous oriente vers un spécialiste adapté qui pourrait vous conseiller selon votre cas.

Les traitements possibles en cas de douleur au poignet

En cas de douleur persistante, pensez à consulter rapidement un médecin spécialisé dans les pathologies du poignet. Le diagnostic sera posé grâce à une radiographie ou une échographie afin d’identifier la cause exacte de la douleur.

Lorsque les douleurs ne sont pas trop importantes, il est possible de soulager le patient en prescrivant des anti-inflammatoires. En revanche, lorsqu’il s’agit d’une blessure plus grave comme une fracture ou une entorse, des traitements plus lourds seront nécessaires.

Dans le cas où les mesures préventives et les médicaments n’ont pas réussi à améliorer l’état du patient, des traitements plus invasifs peuvent être envisagés. Cela peut inclure un traitement par infiltration locale qui consiste à injecter un produit anti-inflammatoire directement sur la zone touchée pour réduire l’inflammation et apaiser la douleur.

Les situations très graves telles que certains types de fractures nécessitent souvent des interventions chirurgicales pour réaligner correctement les os fracturés. La chirurgie peut aussi être nécessaire si le tendon a été endommagé au point qu’il doit être recousu ou remplacé.

Prendre soin du poignet dès les premiers signes d’une possible affection permet d’éviter à long terme toute complication qui pourrait survenir suite à une négligence.