Les produits au CBD : connaissez-vous le CBG ?

Vous entendez régulièrement parler de tétrahydrocannabinol (THC) et de cannabidiol (CBD), les molécules stars du chanvre. Pourtant, d’autres substances proviennent de ce même cannabis. C’est le cas du cannabigérol (CBG) dont le potentiel thérapeutique a été exposé par de nombreuses études. Que savoir de cette molécule et que peut-elle apporter ?

Le CBG – le cannabinoïde le moins connu du chanvre

Le cannabigérol est une substance importante de la plante de cannabis. Il est généralement considéré comme un cannabinoïde dit mineur. Pourtant, le cannabigérol est la forme simple de l’acide cannabigérolique (CBGA), il s’agit en effet de la molécule à partir de laquelle il est possible de fabriquer les autres cannabinoïdes. Il a été découvert en 1963 par les chimistes Yechiel Gaoni et Raphaël Mechoulam. Le cannabigérol n’a pas les effets de dépendance et d’altération du jugement reconnus au THC, qui est considéré comme un stupéfiant.

A voir aussi : Les cafards à Besançon, véritables nuisibles !

Le CBG est présent dans le chanvre durant toute sa croissance, ce qui fait sa particularité par rapport aux autres cannabinoïdes. Beaucoup plus rare que le CBD, le cannabigérol est la première molécule présente dans la plante de chanvre et elle précède les autres cannabinoïdes. Le taux de cannabigérol dans le chanvre reste élevé lors de la floraison de la plante. Il est alors récolté durant cette période. Au fil du temps, il devient relativement bas pour donner naissance à d’autres cannabinoïdes comme le CBD dû à de nombreux enzymes.

Logiquement, vous ne pouvez donc pas profiter d’une quantité suffisante de CBG, cela requiert pour le moment un travail trop exigeant. Actuellement, les spécialistes essaient différentes manipulations génétiques pour mieux isoler cette substance.

A lire également : Développement personnel trompeur : évitez les pièges et erreurs courantes

huile de CBG

Quels sont les produits existants à base de cannabigérol ?

Sur des plateformes qui collaborent avec des fabricants de confiance, il existe plusieurs huiles de CBG obtenues par un processus d’extraction rigoureux. Il est possible de les commander en ligne en full ou broad spectrum, mais également en isolat, et de source sûre. Les huiles CBG peuvent être consommées seules ou en compléments alimentaires. Mais, elles peuvent aussi agrémenter une boisson ou un plat. Il est important de respecter les doses recommandées par les fabricants : 3 à 4 prises par jour. Comme le CBD, les huiles CBG sont plus efficaces en application sublinguale que par voie digestive. Les muqueuses se trouvant sous la langue servent à ce que la molécule soit mieux assimilée par l’organisme : à la fois plus rapidement et plus efficacement. Selon certains consommateurs, c’est donc le meilleur moyen de consommer du cannabigérol.

Quand des cannabinoïdes sont associés, les effets peuvent être amplifiés en fonction de la dose de chaque molécule ajoutée, c’est ce que l’on appelle l’effet d’entourage. On le retrouve particulièrement grâce aux extraits multispectre de chanvre, encore plus quand on associe deux principes actifs comme le cannabidiol et le cannabigérol en plus d’autres cannabinoïdes. Par exemple, vous avez des perles CBD qui contiennent une dose de CBG pour un effet d’entourage souhaité de ces deux cannabinoïdes.

Même si la plupart des boutiques en ligne mettent en avant les huiles, d’autres proposent des cartouches Vap Pen riches en cannabigérol. Elles sont full spectrum avec une concentration de 53,5 % CBD, 5,5 % CBN (cannabinol) et 2,3 % CBG. Elles sont conçues à partir de Distilat Cristal Résistant et de terpènes. Elles sont pauvres en propylène glycol ou d’autres ingrédients de ce type. Les fabricants et les revendeurs expliquent que cela peut aider un toxicomane à revenir peu à peu de son addiction sans y aller brusquement.

Comment trouver du CBG de qualité et efficace ?

Le cannabigérol est légal en France, car il n’altère pas le jugement et ne rend pas dépendant comme son homologue le THC. Vous pouvez l’acheter dans une boutique spécialisée ou le commander en ligne. Votre livraison se fait en moins de 24 heures où vous voulez. Deux méthodes existent afin d’extraire le CBG efficacement : l’extraction au CO2 et à l’éthanol. La première méthode consiste à recueillir l’huile de la plante puis la distiller. Cela permet au produit d’être séparé de ses éléments non actifs.

La méthode d’extraction au CO2 supercritique est en général considérée comme la plus efficace, car permettant d’obtenir une huile sans contaminations, totalement pure. De plus, elle favorise la conservation des autres cannabinoïdes présents dans la plante, tout ceci peut alors entraîner l’effet d’entourage. Elle est plus coûteuse, mais valorise l’aspect bio du produit et est moins sujette à des effets de moisissure ou d’altération chimiques. Cette méthode permet au CBG d’éviter des dépôts de métaux par accident lors de l’extraction de la molécule.

Toutes ces indications de sûreté sont signifiées sur l’étiquette dans la vitrine du revendeur. Vérifiez qu’un laboratoire indépendant a examiné les produits avant leur mise en vente. De plus, sur leurs sites web, vous avez la possibilité de vous informer sur l’efficacité du CBG qui reste un sujet d’actualité.

Essayer différents dosages sans dépasser les limites établies par les spécialistes est vivement conseillé.

En cas de déconvenues, consultez un médecin et présentez le produit consommé ainsi que la durée et la dose. Gardez toujours un reçu de la transaction pour un meilleur suivi des effets.

huile CBG

La consommation de CBG dans votre quotidien

La culture du chanvre et la consommation de ses dérivés font l’objet d’une réglementation ferme en France. Les autorités établissent à 0,3 % le taux de THC autorisé dans les produits du cannabis. La dose à respecter lors de la consommation d’huile de CBG dépend des besoins de chacun.

Cependant, comme pour les autres cannabinoïdes, il ne faut pas dépasser la limite de 4 gouttes par jour. Cela équivaut à 1 milligramme par kilogramme au maximum. Celui-ci peut être défini en fonction du poids que vous faites. Si vous pesez 70 kilos par exemple, consommer plus de 70 milligrammes par jour peut vous être préjudiciable.

Des études prometteuses sont en cours, par exemple sur les effets du cannabigérol sur l’endométriose. Les consommateurs de ce type de produit recommandent de privilégier une cure progressive qui consiste en de faibles doses. Remettez-vous-en à la notice concernant la dose prescrite pour votre huile au CBG. En cas de doute, contacter un professionnel de santé est nécessaire.

L’huile de CBG peut stimuler la faim et prévenir les douleurs de l’intestin sans effet secondaire, selon certains avis. Il pourrait alors aider en cas de perte d’appétit.

Toujours selon certains consommateurs, appliquer localement l’huile de CBG, le matin ou le soir pendant les activités sportives, avant ou après une séance physique pour prévenir ou soulager les douleurs musculaires éventuelles, peut aussi être une manière de l’utiliser.

Source : https://www.321cbd.com/fr/blog/173-resultats-de-la-premiere-etude-sur-les-effets-du-cbg